Quel roman étrange que celui-ci!

J'ai eu un mal fou à m'y intéresser, tellement le décor du récit était médiocre: un américain se réfugie à Paris et par une succession de malchances se retrouve veilleur de nuit dans un quartier malfamé de Paris. Heureusement l'arrivée de Magrit dans ce roman lui donne un certain souffle. Malheureusement, l'accumulation de clichés finit par lasser: l'Amérique profonde, son puritanisme, sa culpabilité toute judéo chrétienne; Paris, ses quartiers malfamés et ses crimes, ses immigrés illégaux, mais ville de culture qui fascine sans aucun doute l'auteur; à cela s'ajoute une intrigue limitée: mais qui est donc cette mystérieuse hongroise?

Bref, un roman sans réel intérêt pour moi et que j'ai refermé en me disant "tout ça pour ça?".

J'ai été assez absente ces derniers temps, mais je vous propose toujours de m'envoyer des critiques de lecture si le coeur vous en dit! Et sinon, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire avec vos suggestions du moment...

A bientôt!