Vacances à la neige, envie d'une lecure "facile"...  J'avais justement gardé Le Passager de coté.

grangé-le-passager

Difficile de raconter l'histoire sans toucher au suspense, disons juste que l'on plonge dans l'univers psychiatrique. Ce que j'aime chez Grangé, c'est qu'il donne l'impression d'avoir fait des recherches très documentées. Après je ne vais pas aller vérifier l'exactitude des connaissances, ça n'aurait d'ailleurs aucun intérêt. Ce qui compte c'est que ce soit crédible.
L'auteur parvient à créer rapidement une atmosphère sombre. J'ai l'impression de suivre une série américaine - style Dexter ou Damages, avec zéro effort de lecture, le style est simple et fluide. Et puis petit à petit une certaine lassitude s'installe: les personnages se succèdent, avec ce manque de profondeur que j'ai souvent noté chez Grangé. Le rythme s'en trouve ralenti, et le dénouement trop "tiré par les cheveux" ne fonctionne pas pour moi. Petite déception car le début était prometteur.
De cet auteur je conseillerai plutôt La ligne Noire, ou mon préféré: le Vol des Cigognes. Là encore des personnages plus travaillés auraient donné plus de force à l'intrigue, mais au moins les rebondissements sont mieux dosés.