De Marie Nimier je voulais lire Adoptez-un écrivain, mais comme il n'est toujours pas acquis par ma Médiathèque, j'ai lu 3 autres romans d'elle, au hasard des disponibilités!

celui qui court derrière l oiseau

Celui qui court derrière l'oiseau

Le premier tiers de la lecture est agréable: un roman d'amour plutôt bien vu. La suite se transforme en policier/ enquête beaucoup plus brouillon. Dommage!

Elle rit toute seule maintenant, elle veut me raconter quelque chose, enfin n'y tenant plus elle explose:

- Vous devriez aller aux toilettes, ça vous changerait les idées, il y a un graffiti très amusant.

- Ah oui?

Je fais des efforts pour participer à la conversation, cette fille est mon salut , c'est elle qui m'aidera à placer le masque sur mon visage.

-Près du distributeur de papier il y a une inscription: If you want to play toilet tennis, look right, c'est à dire:  si vous  voulez jouer au tennis de toilettes, regardez à droite...

Elle a un drôle d'accent lorsqu'elle parle anglais, je me demande d'où elle le tient.

- Alors, poursuit-elle, je regarde à droite et qu'est-ce que je lis: If you want to play Toilet Tennis, look left! Je tourne la tête vers la gauche et je tombe sur le graffiti de droite, qui me renvoie à celui de gauche et ainsi de suite...

 

la-reine-du-silence

La Reine du silence

Lu en 2eme position, j'ai beaucoup aimé le mélange de pudeur et d'intime, la colère et l'indulgence envers ce père inconnu.

J'ai surtout très séduite par la forme, notamment quand elle nous prend à partie.  Le ton devient alors léger et plein d'humour, offrant une pause agréable entre des paragraphes plus denses et profonds. Un roman qui sonne juste!

photophoto

Photo-Photo

Les points de départ et d'arrivée: une photo. Entre les deux, un trait d'union (elle était facile celle là!) : des micro-évènements, des rencontres, des doutes. On assiste à la gestation d'un livre et la comparaison avec une grossesse m'est apparue comme une évidence. Seulement voilà, comme la grossesse, c'est un peu longuet et ennuyant! On attend, on attend... Certes je reconnais l'exercice littéraire, il y a bien un fil rouge, mais franchement sans réel intérêt pour moi. Je sais que Photo-Photo a reçu un bon accueil de la part de la critique, peut-être ai-je loupé quelquechose?