Hop, encore une critique d'Eva, qui participe au jury des lectrices Elle!

Merci pour ta contribution!

des ombres dans la rue

Des ombres dans la rue est le cinquième livre de la série d'enquêtes menées par Simon Serailler, commissaire divisionnaire d'une ville fictive du sud de l'Angleterre. Dans cet opus, un assassin qui semble s'inspirer du célèbre tueur en série britannique, Jack l'Éventreur, s'en prend à des prostituées de Lafferton, mettant la ville en émoi.
Dans un style simple et efficace, Susan Hill présente des personnages attachants qu'il est difficile de voir disparaître. Il n'est pas nécessaire de connaître les opus précédents pour pouvoir lire cet ouvrage mais les allusions au passé des personnages principaux sont nombreuses et il est évident que l'auteur nous invite à nous y intéresser de plus près. Cependant, l'envie n'est pas là.
En effet, l'écriture est agréable mais le rythme est lent et le suspense absent. Les stéréotypes du roman policier sont évités, ce qui est plutôt rafraîchissant, mais le dénouement de l'histoire nous laisse un peu perplexe au regard du terme « enquête » utilisé en sous-titre. Certes, dans la vraie vie, toutes les investigations policières ne se terminent pas en une poignée de journées ou ne se résolvent pas grâce au talent et à la réflexion de Sherlock Holmes. Mais la littérature n'est-elle pas faite, justement, pour ne pas toujours être à l'image de la vraie vie ?Des ombres dans la rue laisse le lecteur un peu sur sa faim, dommage.