Avec beaucoup de retard (pardon pardon pardon), voici à nouveau les critiques d'Eva!
 
Ceci n'est pas une histoire de guerre traditionnelle. Il s'agit d'une armée de femmes en blanc qui se sont levées quand personne d'autre n'en avait le courage, car ce qu'on peut imaginer de pire nous était déjà arrivé. C'est une histoire qui raconte comment nous avons trouvé la persévérance et la bravoure morales indispensables pour élever la voix contre la guerre et restaurer le bon sens dans notre pays ». Leymah Gbowee est libérienne. Elle a été le témoin de toutes les atrocités commises par Charles Taylor et ses hommes dans leur soif de pouvoir, sans respect aucun pour la vie humaine. Meurtres, viols, torture, embrigadement de jeunes garçons pour les transformer en soldats assassins, tout un peuple affamé et meurtri. Leymah Gbowee est aussi Prix Nobel de la Paix 2011, un titre qu'elle mérite grâce à sa lutte pacifique pour faire cesser la guerre et encourager Charles Taylor à quitter la présidence et le pays.

Notre force est infinie, Leymah Gbowee


Co-écrit avec Carol Mithers, cet ouvrage retrace les origines de ce mouvement de femmes en commençant bien avant le début de la guerre. Il raconte la vie au Libéria, l'histoire familiale de Leymah et son enfance, puis tout son parcours au milieu des combats : ses peurs et ses pertes, sa soif de connaissance et ses faux-pas, les rencontres essentielles qui la mènent à la création et à la direction du WIPNET. Le récit est riche et jamais inintéressant mais il souffre parfois d'une accumulation de petits détails qui plombent le développement et ralentissent la lecture. L'utilisation abusive des points d'exclamation donne également un aspect enfantin et léger à des passages qui sont loin de l'être, ce qui est quelque peu déconcertant.