bloody miami tom wolfe

Restons aux État-Unis, mais sur la côte Est cette fois: nous voilà à Miami! C'est le deuxième livre à mettre dans vos valises cet été: du soleil, des personnages hauts en couleur et de l'humour, tout cela servi avec une écriture à l'image de son auteur: on adore ou on déteste. Il m'a suffit de la petite vingtaine de pages du prologue pour être captivée. Au premier châpitre, les SCHLACK du hors-bord ont définitivement donné le ton : calligraphie, onomatopée, Tom Wolfe excelle dans l'art de mettre du rythme dans son récit. 

Nestor Camacho, fils d'immigrés cubain, flic et éternel looser se retrouve coincé entre son désir de reconnaissance sociale et ses origines. Mais également une bimbo cubaine niaise à souhait, un psy spécialisé dans les addictions porno, des journalistes douteux et des policiers racistes, un Russe mafieux ou encore une Haïtienne angélique : voilà quelques uns des personnages au service de la satire sociale de Miami. En 600 pages Tom Wolfe réussit ce pari insensé de rendre Miami attirante, détestable, profonde et superficielle.