Jacques Prevert paroles

Dans mes récentes lectures un livre m'a donné le toc de faire des "top 5", et je dois dire que ça ne me quitte pas facilement cette histoire! Une des premières listes que j'ai établie concernait mes 5 poèmes préférés ( spontanément et avec la contrainte d'un auteur différent à chaque fois - et oui les trajets en transports en commun sont parfois longs, il faut bien s'occuper). Avant de vous la donner ce serait super sympa qu'en commentaire vous mettiez la votre, vous pouvez réduire à un top 3 ou même tout simplement le poème qui vous a le plus marqué, non pas que je sois à la course aux commentaires... Tout simplement parce que je n'ai pas une culture poétique très étendue et l'objectif de ce blog c'est bien justement de découvrir de nouvelles choses. A ce propos j'en profite pour vous signaler la rubrique des dimanches poétiques de Daniel Fattorius, une mine culturelle, si, si!

Après ce long préambule, voici donc mon top 5:

1. Il y a - Apollinaire

Parce que : "il y a des petits ponts épatants / il y a mon coeur qui bat pour toi / ..."

2.Ophélie - Rimbaud

Ce poème me touche comme nous émeut parfois une musique classique à laquelle on ne comprend pas grand chose mais qui nous bouleverse malgré tout.

3. Demain dès l'aube - Victor Hugo

Apprise très jeune à l'école primaire. Les mots sur une douleur infinie.
 
4. Liberté - Paul Eluard
 
"Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté"

5. Chanson des escargots qui vont à l'enterrement - Jacques Prévert *
Cette liste ne pouvait pas exister sans Prévert. Le texte sur ces deux escargots qui vont à l'enterrement d'une feuille morte me rappelle tellement de souvenirs d'enfance. Combien de fois l'avons nous mis en scène avec Marie? C'est au tour d'Emma de le découvrir à présent, et j'ai laissé ce plaisir-là à son Nono**.
Car Prévert, c'est comme Léo Ferré: c'est la signature de mon Papa. Il parait que cet auteur alors contemporain était enseigné à l'école et quel dommage que cela ne semble plus être le cas. Je vous invite à découvrir ses écrits plein d'humour ("conversation", "la cène", "la brouette ou les grandes inventions"), parfois romantiques ("le cheval rouge", "Barbara"). Ce qui frappe chez Prévert c'est sa maîtrise de la langue française, des jeux de mots aux figures de style, et les références culturelles détournées. Intelligent et subversif à souhait.
* En vrai le plus beau poème de cet auteur selon moi est "le jardin":

Des milliers et des milliers d'années
Ne sauraient suffire
Pour dire
La petite seconde d'éternité
Où tu m'as embrassé
Où je t'ai embrassèe
Un matin dans la lumière de l'hiver
Au parc Montsouris à Paris
A Paris
Sur la terre
La terre qui est un astre

 ** Nono = Papy en italien