nue-toussaint

Avec Nue, Jean-Philippe Toussaint clôture sa tétralogie sur Marie, dont je n'ai pour ma part lu que La vérité sur Marie qui m'avait laissé la même impression que ce nouveau roman: on ne sait pas bien où l'auteur nous emmène, mais on se laisse porter par son récit. 

Il y a le narrateur qui ne peut pas vivre sans Marie, mais ne fait pas grand chose pour la reconquérir, il y a Marie, femme insaisissable et artiste un peu perchée. L'écriture sobre et précise met en exergue la fragilité du couple que les malentendus ont fini par séparer. Le silence et les non-dits font en sourdine leur travail de sape, à tel point que plusieurs fois on a envie de secouer le narrateur ou de percer à jour l'énigmatique Marie!

Un roman doux et sincère, parsemé de petites pépites dont Toussaint a le secret: la scène du défilé est très réussie, mais également le retour à la grisaille parisienne après les vacances, où encore le séjour à l'île d'Elbe où l'odeur chocolatée reste longtemps entêtante pour le lecteur.

Enfin je vous conseille également du même auteur L'urgence et la patience.