Une fois n'est pas coutume, un aparté.

Il arrive qu'on me demande si une critique négative ne risque pas de blesser ceux qui m'ont conseillé le livre en question.
J'espère que ce n'est pas le cas, et il arrive tout aussi fréquemment que des personnes me disent ne pas avoir aimé un livre que j'ai encensé. Au contraire je trouve toujours les avis divergents intéressants en cela qu'ils me donnent une autre clé de lecture.

Ca ne veut pas dire pour autant que je vais changer d'avis: j'écris ici sur mon ressenti et sur une expérience de lecture à un moment donné. Je ne cherche pas à être objective, juste à faire l'exercice intellectuel de mettre le doigt sur ce qui m'a plu ou déplu. La thématique abordée était peut-être moins signifiante pour moi que pour l'autre personne, ou alors il se peut aussi que ce ne soit pas le bon moment pour cette lecture. C'est aussi pour cela que j'essaie de vous expliquer comment j'en suis arrivée à lire tel ou tel bouquin. J'ai toujours échangé au sujet des livres, quelles que soient les périodes, quel que soit le contexte et ce blog me permet simplement de continuer via un autre canal. Merci à ceux qui en sont à l'origine (ma sœurette, ma maman, Mathieu et Aurélie); merci Eva de me proposer régulièrement ta sélection et tes coups de cœur et merci à tous les autres qui le font de manière plus confidentielle, via un mail ou une discussion; merci aussi à ceux qui m'encouragent: c'est toujours gratifiant. Et merci enfin à mon patient relecteur que tout le monde reconnaîtra. 

Voila ce blog vient de fêter ses 5 ans!

C'est aussi une bonne introduction pour un autre roman lu cet été: Réparer les vivants.

image

Un avis un peu mitigé de Marie sur Naissance d'un pont ne m'avait pas encouragée et puis j'ai oublié et j'ai fait l'impasse sur cet auteur.  Eva m'a ensuite recommandé son dernier roman. D'un thème pas facile - le don d'organe - Maylis de Kerangal en fait un récit captivant à la fois précis, documenté et rythmé. Elle y parle bien sûr de douleur et d'acceptation de la mort tout en évitant l'écueil du pathos. Elle aborde aussi le sujet sous un angle éthique et moral mais finalement ce qui est mis en avant c'est bien le travail de l'équipe médicale pluridisciplinaire, où chacun doit jouer sa partition, funambules en équilibre sur le fil de la vie. Par-dessus tout, la qualité de l'écriture et la maîtrise littéraire donnent à ce texte une musicalité exceptionnelle. Brillant.