26 septembre 2016

# 164 Mémoires sauvés du vent, Richard Brautigan

Parmi les cinquante livres commentés dans Une certaine vision du monde d’Alessandro Baricco, il y avait Mémoires sauvés du vent de Richard Brautigan. La grâce du titre est une raison suffisante pour le lire, vous ne trouvez pas ? "Je colle mon oreille au passé comme si c'était le mur d'une maison qui n'est plus" : l'auteur semble laisser parler le jeune garçon qu'il a été, comme un dialogue intérieur où l'imagination flirte toujours dangereusement avec la folie. Le caractère autobiographique de cette enfance placée sous le... [Lire la suite]

20 septembre 2016

# 163 Chanson Douce, Leïla Slimani

Il y a des livres que je ne peux pas lâcher, je me dis que je pourrais prendre le temps et prolonger ainsi le plaisir mais c'est plus fort que moi, je m'y plonge dedans à la moindre occasion. Lorsque se profilent la dernière page, le dernier paragraphe, la dernière phrase, j'éprouve un pincement au cœur : il me manque déjà. C'est ce qui s'est produit pour Chanson douce de Leïla Slimani, lu en une journée. Lorsque j’ai vu en bas de ma liseuse s’afficher le chiffre : « 176 pages lues sur 177 », je me suis sentie un peu... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2016

# 162 L'île, Robert Merle

On m’avait conseillé avec enthousiasme Robert Merle et notamment Malevil, mais c’est lorsqu’on m’a à nouveau parlé de cet auteur en me recommandant L'île que je me suis lancée : l’inspiration historique m’a plus attirée que la science-fiction. Tout comme les révoltés du Bounty dont s'inspire ce roman, les marins du Blossom n’ont d’autre choix pour survivre que de s’isoler sur une île du pacifique, emmenant avec eux un groupe de Tahitiens. Les divergences sur l'organisation de cette nouvelle société créent rapidement des... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 septembre 2016

# 161 Génitrix, François Mauriac

Je crois que c'est grâce à Mauriac que j'ai eu envie de commencer ce blog. J'étais tombée sur La Robe Prétexte un peu par hasard dans la bibliothèque de Logrian et j'avais été époustouflée par la force du récit, l'écriture ciselée, un peu désuète et tellement poétique.   J'ai retrouvé tout cela dans le court roman Génitrix. Dans l’arrière-pays bordelais Fernand Cazenave, cinquante ans, vit toujours sous le joug de sa mère qui ne tolère aucune rivale. Le récit sans concession de la perversion de cette emprise maternelle... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,