20200201_175212

Depuis que l'idée d'étoffer la catégorie Poésie a germé en début d'année, j'ai mis le volume des œuvres complètes de Rimbaud sur la pile livresque très éclectique de ma table de chevet. Dans cette période professionnelle trouble, écouter des airs d'Opéra et lire des bribes de ce volumineux ouvrage sont des remèdes efficaces contre le spleen avant la vraie évasion dans quelques jours.

Détenir quelques livres de cette prestigieuse édition c'est un peu "chic-chic" comme dirait Emma - j'adore la façon dont elle s'approprie ce terme suranné auquel elle confère en le doublant une distanciation et une espièglerie qui m'épatent souvent dans son écriture. Par exemple quand elle écrit:

Paris, Paris, Paris

J'aimerais te montrer Paris sous la pluie,

Et aussi je te le dis en rigolant mais Paris

Sous la pluie c'est émouvant

Bref, la collection de La Pléiade regroupe tous les textes d'Arthur Rimbaud et concernant cet auteur c'est particulièrement intéressant puisqu'on sait qu'il cessa de produire des poèmes à vingt ans. La partie Correspondances constitue les deux tiers du volume. Elle débute en 1870 avec la lettre qui accompagna l'envoi de ses premiers poèmes et se poursuit après sa mort jusqu'en 1929 notamment avec les lettres de sa mère et sa soeur, donnant un regard sur les relais qui ont accompagné le passage à la postérité du jeune homme.

De Rimbaud chacun d'entre nous peut citer quelques vers. Dans mon souvenir, les poèmes que j'ai étudiés en cours de français me paraissaient toujours traversés de cette lumineuse malice que son jeune âge probablement encourageait. Ma préférence va à un de ses premiers poèmes qui contredit par sa mélancolie ce que je viens d'écrire, il s'agit d'Ophélie, qu'il faut lire à voix haute (ou au moins murmurée) pour en saisir la délicate musicalité:

20200201_173542

Viennent ensuite L'éternité et Aube, je me limite au podium sinon cet article finirait en une litanie de titres tellement Rimbaud mérite d'être relu à tout âge. Ses écrits d'Afrique aussi m'ont touchée, peut-être parce que cette fuite me rappelle les ailleurs de Le Clézio que je continue à découvrir.

20200201_174057

 

20200201_174207

 (Si tu n'es pas trop timide tu peux me dire en commentaire le poème de Rimbaud que tu préfères ou qui t'a le plus marqué!)