23 juin 2017

# 189 La Poupée, # 190 La Pyramide, Ismail Kadaré

Il y a quelques mois je suis tombée vraiment par hasard dans une librairie sur la revue Baïka. Destinée au 8-12 ans, ce magazine trimestriel dédié au voyage avait tout pour me plaire, à commencer par son nom à connotation russe. L'univers graphique proposé ainsi que la ligne éditoriale ont fait le reste: Emma n'a pas encore trop accroché mais pour moi c'était gagné dès les premières pages.   Dans le premier numéro, il y avait un reportage sur l'Albanie qui m'a donné envie d'y partir cet été en vacances. Par curiosité j'ai... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 juin 2017

# 188 Le dimanche des mères, Graham Swift

Ma lecture du roman Le dimanche des mères de Graham Swift remonte à plusieurs semaines mais je voulais vous en parler avant les vacances, si jamais vous êtes en recherche d'inspiration littéraire. J'ai découvert cet auteur grâce à un article du Monde (pour changer...). Jane raconte une journée de sa vie de domestique dans l'Angleterre post-première guerre mondiale, vingt-quatre heures particulières puisqu'il s'agit du jour de congé annuel traditionnellement dédié à rendre visite à ses parents. Mais de parents, Jane n'en a plus et... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juin 2017

# 187 Repose-toi sur moi, Serge Joncour

Un article de Lexpress, l'auteur que je connais, le prix interallié: bien que peu attirée par le roman sentimental, j'ai lu Repose-toi sur moi. On entre vite dans ce récit qui croise deux vies: Ludovic le veuf provincial et Aurore la bourgeoise mariée dont le point commun est de vivre dans le même immeuble parisien. Deux êtres que tout semble opposer, pourtant le hasard et la solitude vont bien faire les choses.  C'est bien écrit, on le lit d'une traite mais honnêtement je n'ai pas été séduite par ce roman. Je ne reconnais... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juin 2017

# 186 A la Verticale de soi, Stéphanie Bodet

Invité sur France Inter pour la sortie de son dernier livre, Sylvain Tesson a recommandé la lecture d'A la Verticale de soi et j'ai été immédiatement séduite par la poésie du titre.   La première surprise c'est qu'il y a une très jolie préface de Sylvain Tesson justement. Il a un sens de l'auto-dérision et une clairvoyance sur lui-même, une conception du voyage et une attirance inexpliquée pour la Russie qui me touchent et cette fois-ci encore il sait choisir les mots pour donner envie de lire l'autobiographie de... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mai 2017

# 185 Assez de bleu dans le ciel, Maggie O'Farrell

J'ai découvert cette auteure un peu par hasard grâce à une critique élogieuse du site Lexpress. Pourtant le titre ne m'avait pas totalement convaincue mais j'ai fait confiance à ceux qui officient également pour le magazine Lire.  La vie de Daniel pourrait s'intituler "les rendez-vous ratés" s'il n'y avait eu sa rencontre on ne peut plus fortuite avec sa femme Claudette, une actrice qui se cache du monde. Un anti-rendez-vous en somme.  Mais rattrapé par son passé, Daniel ne trouve pas d'autre issue que le silence et... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2017

# 184 Le médecin personnel du roi, Per Olov Enquist

Encore une lecture issue de la liste d'Alessandro Barricco dans Une certaine vision du monde. J'avais particulièrement aimé le chapitre qu'il y consacrait, ne serait-ce que par la conclusion, et c'est d'ailleurs l'extrait que j'avais choisi pour illustrer mon article. Je vais être un peu plus nuancée sur l'appréciation de ce livre, j'ai mis du temps avant d'entrer dans l'histoire, d'abord à cause des répétitions qui impriment un rythme assez lent et paradoxalement ces redites ne servent pas la compréhension. Ensuite j'ai... [Lire la suite]

13 mai 2017

# 183, Le Rideau, Milan Kundera

De Kundera je n'ai lu que quelques livres: L'insoutenable légèreté de l'être bien sûr, La valse aux adieux, Risibles amours, La fête de l'insignifiance et très récemment Le rideau.  J'ai beaucoup aimé ses romans de la "période tchèque" que j'ai lus il y a longtemps, je me souviens avoir surligné des dizaines de passages. La sonorité et la précision des mots, la simplicité de la forme: l'écriture de Kundera sonne juste et a une poésie particulière. Au détour d'un paragraphe une phrase nous atteint en plein cœur: "C'était une... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 11:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mai 2017

# 182 Into the Wild, Jon Krakauer

J'ai revu Into the wild avec la crainte d'être déçue: lors de sa sortie en 2007 j'étais sortie du cinéma bouleversée. Je crois que j'ai été encore plus touchée cette fois-ci et c'est ce qui m'a poussée à lire le livre du même titre qui en est à l'origine (Voyage au bout de la solitude en français - quelle horrible traduction!).   Journaliste américain, Jon Krakauer avait écrit un article dans la revue d'aventure Outside sur la tragédie de Christopher McCandless, un jeune homme dont le voyage quasi-initiatique vers un... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
25 avril 2017

# 181 Amerigo, Récit d’une erreur historique, Stefan Zweig

Après les trois volumes d'Elena Ferrante, j'avais envie d'un livre court. Or Emma a abordé en classe le thème des explorateurs (Christophe Colomb, Amerigo Vespucci), et je lui ai raconté le tour du monde de Magellan, toute fiérote de la lecture récente de sa biographie. De Stefan Zweig, on m'avait alors conseillé Amerigo. Plus proche de l'essai que de la biographie, Amerigo m'a renvoyée à l'excellent ouvrage de Roger Chartier La main de l'auteur et l'esprit de l'imprimeur. En resituant l'histoire dans son contexte et son... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 avril 2017

# 180 L'Amie prodigieuse, T1- T2- T3, Elena Ferrante

J'avais offert L'Amie prodigieuse à Marie dès sa sortie en France suite à un article du Monde, elle a lu dans la foulée les trois autres tomes en italien. Il m'a fallu plusieurs mois pour me lancer dans la saga, mais une fois partie, j'ai enchaîné L'Amie prodigieuse, Le nouveau nom et Celle qui fuit et celle qui reste.  A la fois chroniques de l'Italie de la seconde partie du XXème siècle et roman générationnel, l'histoire d'amitié entre Lila et Lenu mêle avec finesse les destins personnels aux mutations politiques et... [Lire la suite]