14 octobre 2012

Par Eva: L'interprétation des peurs, Wulf Dorn

Dans la sélection du jury des lectrices Elle, je demande le thriller! Ellen Roth, psychiatre à la clinique du Bosquet, est chargée par son compagnon de gérer ses patients pendant ses trois semaines de congé. Elle se retrouve confrontée à une femme sans nom et visiblement terrorisée, qui refuse de lui dévoiler l'identité de son agresseur qu'elle identifie pourtant comme le croque-mitaine d'une comptine de son enfance. Avant qu'Ellen n'ait vraiment le temps d'en apprendre plus la patiente disparaît mystérieusement de son service, ne... [Lire la suite]

10 octobre 2012

# 62 Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, Mathias Enard

Alors que l'idée de partir à Istanbul pour nos prochaines vacances à deux germait, bien motivée par le récit d'une amie qui en revenait, voilà que j'emprunte enfin le Goncourt des lycéens 2010. Décidemment, lecture et voyage font bon ménage. Michel-Ange est chargé par le Sutan Bajazet d'imaginer un pont reliant Constantinople au faubourg de Péra. Délaissé par le Pape Jules II et poussé par le désir de réussir là où son rival Léonard de Vinci a échoué, l'artiste nous embarque dans sa découverte de la cité orientale. Mathias Enard... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 septembre 2012

# 60 Le Club des Incorrigibles Optimistes, # 61 La Vie Rêvée d'Ernesto G. , Jean-Michel Guenassia

"On redoute toujours de perdre la mémoire. C'est elle la source de nos maux. On ne vit bien que dans l'oubli.. La mémoire est le pire ennemi du bonheur. Les gens heureux oublient." J'avais envie de lire Le Club des Incorrigibles Optimistes depuis sa sortie, mais le thème pas très attractif m'en avait détournée, jusqu'à la sortie du second roman de Jean-Michel Guenassia, une nouvelle fois apprécié des critiques littéraires. Hop un nouveau billet 2 en 1! Le premier roman raconte l'adolescence de Michel Marini au début des années 60.... [Lire la suite]
28 septembre 2012

Par Eva : Fukushima, Michaël Ferrier

28 livres à lire en quelques mois, mais aussi à commenter et à noter: Eva nous fait le plaisir de partager ses lectures dans le cadre du grand prix des lectrices de Elle.  "Je m'attendais à un pamphlet anti-nucléaire et en fait pas du tout.  De la jolie écriture mais un peu creux." Vivant à Tokyo où il enseigne la littérature, Michaël Ferrier est aux premières loges le vendredi 11 mars 2011 lorsqu'un violent séisme ébranle le Japon. Suivront d'innombrables répliques, un tsunami « mortel comme la... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2012

Nos Amis anglais, J. Peyrat, M. Picard, D. Bertein

Pas la peine de l'appeler, Mimi nous a le plus souvent précédées, sinon elle rapplique fissa : je ne m'explique pas l'attrait de ce chat pour les livres. Emma s'installe contre moi, et comme tous les soirs depuis ses 18 mois je crois nous lisons une ou deux histoires, Mimi donc en guise d'édredon et les 3 doudous autour. J'ai de la chance car Emma a toujours été très attentive, elle choisit l'histoire et roulez jeunesse, 20 minutes de détente et de calme. En ce moment, ce sont plus ou moins toujours les mêmes albums, avec une... [Lire la suite]
19 septembre 2012

Par Eva: Des Ombres dans la Rue, Susan Hill

Hop, encore une critique d'Eva, qui participe au jury des lectrices Elle! Merci pour ta contribution! Des ombres dans la rue est le cinquième livre de la série d'enquêtes menées par Simon Serailler, commissaire divisionnaire d'une ville fictive du sud de l'Angleterre. Dans cet opus, un assassin qui semble s'inspirer du célèbre tueur en série britannique, Jack l'Éventreur, s'en prend à des prostituées de Lafferton, mettant la ville en émoi. Dans un style simple et efficace, Susan Hill présente des personnages attachants qu'il... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2012

Par Eva: Une Seconde Vie, Dermot Bolger

Eva poursuit ses lectures dans le cadre du jury du grand prix des lectrices Elle, et voici ce que l'on peut appeler un coup de coeur! Je lui laisse la parole. Suite à un accident de voiture sévère, Sean Blake a une brève expérience extra corporelle qui modifie totalement sa perception de la vie. « J'aurais dû être parti, moi aussi, mais une seconde chance m'avait été offerte. Alors pourquoi ne pouvais-je pas me réjouir plutôt que de rester assis dans le noir à élaborer des autoportraits imaginaires, comme si j'avais eu... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2012

# 59 Fables, Jean de la Fontaine

(Re)lire les oeuvres incontournables de la littérature française est un exercice que je ne fais pas assez souvent. Et pourtant, à chaque fois je suis bluffée par le talent des auteurs classique. Cette fois-ci, il a suffit d'une question anodine au sujet d'un collègue de travail (tu ne connais pas la fable de la mouche et du coche de La Fontaine?). Les textes de La Fontaine sont non seulement extrèmement bien ciselés et rythmés, mais en plus encore tellement d'actualité, près de 3 siècles plus tard. Voici donc quelques extraits... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 août 2012

# 58 Badawi, Mohed Altrad

A priori Maïouf était plutôt mal parti dans la vie: de la communauté des Bédouins considérée par les syriens comme moins que rien, il est en plus l'orphelin d'une femme répudiée. La totale. Rejeté par les siens, il décide de les fuir, d'abord en allant à l'école, lui qui était promis à un avenir de berger. Puis ce sera le temps des premières amours, mais qui pourrait entraver sa volonté d'echapper à sa condition? En grande partie autobiographique, Badawi, empreint de révolte et de souffrance, évite les écueils du pathos... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2012

# 56 Les Falsificateurs, # 57 Les Éclaireurs, Antoine Bello

  Positivons en ces temps moroses de rentrée : la promiscuité dans le métro a ses bénéfices. Outre une observation approfondie des Franciliens moyens : qui ne se lavent pas, dont le sous-groupe qui ne se brossent pas les dents (ou alors qui petit-déjeunent avec du saucisson???), qui s'habillent "pas terrible" ou "tendance", qui ont une jolie coupe de cheveux, qui pètent (sisi), bref outre l'etablissement de statistiques comparatives précises, j'ai aussi découvert Antoine Bello grâce à un type tellement absorbé par le roman... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,