10 avril 2016

# 143 Il est avantageux d'avoir où aller, Emmanuel Carrère

Dès les premières lignes d'Il est avantageux d'avoir où aller, j'ai su que j'allais passer un excellent moment, j'étais heureuse de retrouver cette lecture dès que je le pouvais, trimballant mon livre à peu près partout. Alors à la question: mais qu'est-ce qui te plaît tant dans ce roman? J'ai répondu: sa façon d'écrire d'abord. Je ne sais pas vraiment pourquoi, il y a une forme de sincérité et d'authenticité qui me touche. J'avais vu Carrère il y a quelques années au salon du livre et il m'a fait la même impression. Ensuite j'aime... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 avril 2016

# 142 Silo, Hugh Howey

La spontanéité de certaines personnes à parler d’une lecture qui les a particulièrement marquées me fait souvent découvrir de nouveaux univers littéraires. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de quelqu'un que je ne côtoie pas depuis longtemps: un peu comme s’il s’agissait de faire connaissance à travers ce qu’il lit. C'est ainsi que l’enthousiasme de Charles qui est l’ami de ma super-copine Amandine et journaliste m’a facilement convaincue de lire Silo. Un paysage de désolation retransmis par des caméras, voilà tout ce que la... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 mars 2016

# 141 La Part de l'autre, Eric-Emmanuel Schmitt

J'ai un peu de retard à rattraper et ce n'est jamais simple d'écrire au sujet d'un livre plusieurs semaines après l'avoir lu... Conseillé par mon amie Cyrielle il y a quelques temps et attirée par le titre, j'ai lu La Part de l'autre par hasard en même temps que  ma sœurette (on pourrait mettre ca sur le compte de la gémellité, en réalité depuis que nous avons des liseuses nous nous envoyons mutuellement les ebooks récemment téléchargés, ce qui fait que nous avons à peu près la même bibliothèque de "reste à lire"...). ... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 01:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2016

# 140 Le héros discret, Mario Vargas Llosa

Il y a des livres qu'on aime tellement qu'il est difficile d'en parler. Le héros discret est de ceux-là. Mon coup de coeur pour Mario Vargas Llosa ne se dément pas: son écriture me met de bonne humeur et me procure un vrai bonheur.  Deux personnages principaux, Felicito Yanaké et Rigoberto, héros ordinaires d'un Pérou en pleine mutation économique et sociale: le premier, à la tête d'une entreprise de transport refuse de se soumettre à la corruption, le second soutient le mariage non conventionnel de son ami et patron. Finie la... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2016

Best of Emma 10

Une discussion avec ma copine Stéphanie m'a rappelé que ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé de littérature jeunesse ici. Comme elle, et grâce à la Marraine d'Emma, j'ai découvert avec plaisir une nouvelle collection, La Fée Coquillette. C'est drôle, bien écrit et adapté à la maturité d'un enfant de 5 à 7 ans. Le graphisme coloré est vraiment réussi.  On reste aussi sur la série des Lulu-Grenadine qui plaît énormément aux petites filles (n'est ce pas Maena?): Désormais Emma est aussi "prescriptrice": de la... [Lire la suite]
24 janvier 2016

# 139 La lettre à Helga, Bergsveinn Birgisson

Après deux livres plutôt denses, La lettre à Helga m'a attirée par la promesse d'un ami d'un roman "page turner"* et son format court (une centaine de pages). Mais la première chose qui m'a interpellée sur la couverture, ce fut l'éditeur: Zulma. Ça me disait quelque chose, et pour cause, ils ont aussi produit Rosa Candida et Un homme amoureux. En faisant quelques recherches rapides j'ai également appris que le nom venait d'un poème de Tristan Corbières, quej'ai ainsi découvert. J'ai aimé l'histoire de cette petite maison... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 janvier 2016

# 138 Boussole, Mathia Enard

J’ai un peu tardé à le lire alors que mes parents m’ont offert Boussole pour mon anniversaire car je gardais un souvenir mitigé de cet auteur (et aussi, il faut bien l'avouer, à cause de son grand format pas très pratique à glisser dans un sac). Entre temps il a obtenu le prix Goncourt. J’ai eu la bonne idée de le lire après Pourquoi la musique ? ce qui a indéniablement facilité mon entrée dans ce roman complexe. « Érudit » est d'ailleurs le terme qui revient le plus souvent dans la presse au sujet de Boussole. Lors d’une nuit... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 janvier 2016

# 137 Pourquoi la musique? Francis Wolff

En 2015, j’ai lu beaucoup plus d’essais qu’auparavant, et surtout je prends de plus en plus de plaisir à cette lecture un peu particulière. En terme de disponibilité intellectuelle, Pourquoi la musique? a été certainement le plus exigeant me concernant. Il m’a fallu un mois pour le lire,  déjà parce qu’il est très dense et ensuite parce que la musique n’est pas vraiment mon domaine de prédilection. L'article du Monde qui le classait dans ses coups de cœur de l'été (encore elle: j'en ai fait bon usage!) était très... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
06 janvier 2016

# 136 Marie Antoinette, Stefan Zweig

Après La septième fonction du langage et Un roi sans divertissement, j’avais envie d’un livre plus léger et je me suis souvenue que ma maman puis un collègue m’avaient conseillé les romans historiques de Stefan Zweig. De cet auteur je n’avais lu que Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, il y a longtemps. J’ai opté pour Marie Antoinette par facilité : il était disponible en téléchargement. Fan des romans de cape et d’épée d'Alexandre Dumas, j’ai bien aimé me plonger dans cette période de l’Histoire et approcher la... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 10:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2015

# 135 Un roi sans divertissement, Jean Giono

Mon amie Cyrielle m'a dit l'autre jour : "c'est bizarre tu aimes tous les livres que tu lis! Ça en devient suspect!". En réalité, pas du tout, simplement je n'arrive pas à me motiver pour écrire quand ça ne m'a pas plu, pour une fois (et pour ses beaux yeux) je me plie donc à l'exercice. J'ai commencé Un roi sans divertissement avec un a priori positif car je gardais un agréable souvenir de L'homme qui plantait des arbres et Les âmes fortes. C'est difficile de critiquer un roman de Jean Giono, d'autant plus qu'il m'a été... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,