12 novembre 2013

# 83 A moi seul bien des personnages, John Irving

Je ne m'explique pas comment j'ai pu passer à côté d'Irving jusqu'à présent mais grâce à Sylvain, l'erreur est réparée! A moi seul bien des personnages est difficile à définir, entre autobiographie et fiction. Ce qui frappe en premier lieu c'est la maîtrise de la narration et de l'espace spatio-temporel: l'auteur passe d'une période à l'autre de sa vie sans respecter l'ordre chronologique mais avec une cohérence d'ensemble qui nous permet de suivre le fil. Peu à peu se dévoilent des personnages profonds et attachants (je défie... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2013

# 80 Rosa Candida, Audur Ava Ólafsdóttir

Un livre offert par mon amie Stephanie... Comme je lui ai promis d'être sincère dans ma critique, je ne vais pas vous cacher qu’à la lecture des premières pages j’étais assez dubitative: la passion d'un jeune homme naïf pour les rosa candida - il ne manquait plus que la citation "il faut cultiver son jardin" pour parfaire la référence à Voltaire; le prénom de sa fille - Floral Sol; l'avalanche de coïncidences entre la mort de sa propre mère et la naissance de sa fille ... Tout cela me mettait sur la voie d'un roman un peu... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2013

# 79 Entre ciel et terre, Jón Kalman Stefánsson

Un village de pêcheurs sur les côtes islandaises, il y a plus d'un siècle. Parce qu'ils préfèrent s'en remettre à Dieu qu'apprendre à nager, nombre d'entre eux périssent noyés, ajoutant ainsi la fatalité dans un milieu déjà très hostile. L’atmosphère est posée dès les premières pages : entre la mer glaciale et montagnes menaçantes on survit plus qu'on ne vit. La force d’affronter l’austérité de cette vie de labeur, Barour la puise, lui, dans la littérature et la poésie, à la fois source d’évasion et espoir d’un avenir meilleur.... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juillet 2013

# 76 Haute Fidélité, # 77 La Bonté : mode d'emploi

Au cours d'un échange sur nos goûts littéraires respectifs, un ami m'a conseillé de lire Nick Hornby, notamment Haute Fidélité, pour finalement me prêter Bonté: mode d'emploi du même auteur. Résultat: j'ai lu les deux. La Bonté: mode d'emploi est un roman sympa mais manquant de parti pris: l'histoire d'une femme en pleine crise de la quarantaine qui accuse son mari, un cynique borné, d'être à l'origine de sa frustration. Lorsque celui-ci devient soudainement un humaniste convaincu, la remise en question est inévitable: qui est le... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 00:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juillet 2013

# 75 Le songe de Borges, Blanca Riestra

  J'ai découvert ce roman directement par le biais de l'éditeur: un gentil mail a attiré mon attention ainsi que la biographie de l'auteure qui a enseigné à l'université de La Sapienza de Rome, là où ma soeur a passé son doctorat. Quelques jours plus tard, le livre était dans ma boite aux lettres, sans aucune obligation d'en parler ici, même si cet exercice me semble assez intéressant. Alors bien sûr si je m'etais documentée AVANT ma lecture sur Borges, je l'aurais certes lu différemment puisque cet auteur s'est... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 00:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juin 2013

# 74 Bloody Miami, Tom Wolfe

Restons aux État-Unis, mais sur la côte Est cette fois: nous voilà à Miami! C'est le deuxième livre à mettre dans vos valises cet été: du soleil, des personnages hauts en couleur et de l'humour, tout cela servi avec une écriture à l'image de son auteur: on adore ou on déteste. Il m'a suffit de la petite vingtaine de pages du prologue pour être captivée. Au premier châpitre, les SCHLACK du hors-bord ont définitivement donné le ton : calligraphie, onomatopée, Tom Wolfe excelle dans l'art de mettre du rythme dans son récit.  ... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juin 2013

# 73 Avenue des géants, Marc Dugain

Quel plaisir! Ca faisait longtemps qu'un roman ne m'avait pas captivée ainsi. Avenue des Géants retrace le destin d'un tueur en série aux états-unis dont le récit repose sur le principe de la prolepse ("saut en avant" ou "flashforward"). On connait donc la fin et pourtant ... L'épilogue est particulièrement maitrisé et réussi. Outre la critique sociale très intéressante sur les Etats-Unis des années 70, j'ai beaucoup apprécié l'écriture pleine d'humour et les personnages parfaitement travaillés. L'auteur parvient à nous inspirer si... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2013

# 71 1Q84, Haruki Murakami

"C'est super!", "J'ai adoré", m'a-t-on dit dans mon entourage. Les critiques littéraires le qualifie d'"hypnotique", "remarquable", "surprenant". Pourtant je n'avais pas franchement envie de le lire, peut être l'effet de surmédiatisation. Et puis un jour on m'a prété 1Q84 de Haruki Murakami.  C'est peu dire que j'ai été déçue. Alors je cherche pourquoi ce roman fleuve (3 tomes de 600 pages chacun) ne m'a pas plu. Certes les histoires de monde parallèle, ce n'est pas tellement mon truc, mais si je ne suis pas une adepte de la... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2013

Par Eva: Notre force est infinie, Leymah Gbowee

Avec beaucoup de retard (pardon pardon pardon), voici à nouveau les critiques d'Eva!   Ceci n'est pas une histoire de guerre traditionnelle. Il s'agit d'une armée de femmes en blanc qui se sont levées quand personne d'autre n'en avait le courage, car ce qu'on peut imaginer de pire nous était déjà arrivé. C'est une histoire qui raconte comment nous avons trouvé la persévérance et la bravoure morales indispensables pour élever la voix contre la guerre et restaurer le bon sens dans notre pays ». Leymah Gbowee est libérienne.... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2013

# 70 Le 6e Continent, Daniel Pennac

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pensais de Pennac. Je ne crois pas avoir déjà parlé ici en détail d'un de ses romans et je n'ai notamment toujours pas lu le journal d'un corps. Je regrette donc de parler de lui en des termes moins élogieux que ce que j'aurais souhaité, puisque clairement Le 6e Continent ne m'a pas séduite. L'idée de départ ne manque pourtant pas de potentiel: une famille spécialisée dans la propreté devient un des plus grands pollueurs de la planète. Ecologique et politique, le récit devient confus quand... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 20:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,