10 décembre 2012

# 68 Ce que le jour doit à la nuit, Yasmina Khadra

"Ce que le jour doit à la nuit" : le titre n'était pas engageant (plus je cherchais la réponse, moins je trouvais du sens à cette phrase) (j'ai essayé avec d'autres contraires genre "ce que la pluie doit au soleil" -allo Evelyne Dhéliat?, et ça marchait toujours pas). Bref, comme il m'a été prêté par une super amie-collègue, je lui ai fait confiance. Certes ma première impression s'est trouvée confortée par un emportement dans les figures de style et un sens mélo-dramatique exacerbé (vous y penserez lors du passage sur le clochard... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 08:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 décembre 2012

# 67 Le sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari

Cette année, je n'ai pas eu le temps de faire mes pronostics pour les prix littéraires mais c'est quand même mon Papa qui m'a offert le Goncourt. J'avais complètement zappé ce roman, c'est dire ma nullité dans ce domaine. Eh bien il semble que cette année encore, je trouve le choix juste (mais après l'immense déception de 2010, il va leur falloir encore quelques années avant de regagner ma confiance) (ayé, j'ai placé tous les liens). Derrière un titre mystérieux se cache l'histoire de deux enfants rejetant l'avenir brillant qui... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2012

# 66 Peste & Choléra, Patrick Deville

Qui connaît Alexandre Yersin? Génie méconnu, découvreur et vainqueur du bacille de la peste, il fut avant tout un aventurier et visionnaire hors norme. Après avoir fait partie de la garde rapprochée de Pasteur, il part en Asie, continue de travailler pour la médecine tout en se passionnant pour l'exploration des terres vierges, la mécanique ou encore l'horticulture. Il crée ainsi au milieu de nulle part un laboratoire scientifique isolé de la politique et de l'agitation de ce début de vingtième siècle. Le thème de Peste et Choléra... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 novembre 2012

# 65 L'Amour Sans le Faire, Serge Joncour

  L'excellente critique d'Hubert Artus dans le numéro de septembre de Lire m'a incitée à acheter un des romans qui ont "fait" la rentrée littéraire de cette année. Je n'ai pas été déçue : même s'il s'agit encore d'une histoire d'amour, de deuil et de résilience, l'écriture et le découpage du récit séduisent par leur justesse. Dans la première partie, l'auteur suit séparément et en alternance: Franck qui s'en retourne visiter ses parents à la ferme familiale après dix ans d'absence, et Louise, jeune femme (sur)vivant à... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 octobre 2012

Par Eva: Avenue des Géants, Marc Dugain

Enfin un roman coup de coeur dans cette sélection Elle, en tous cas voilà un livre qu'Eva me donne envie de découvrir!   Adolescent complexé par sa taille immense et se sentant rejeté de toute part, Al Kenner se retrouve hébergé chez des grands-parents qui ne le comprennent pas et où il étouffe. Doué d'une intelligence largement supérieure à la moyenne, le jeune homme souffre surtout de mauvaises pensées qui l'assaillent et l'empêchent de se laisser aller à apprécier la vie. Alors que Lee Harvey Oswald est arrêté à Dallas... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 octobre 2012

# 64 Les Lisières, Olivier Adam

Les Lisières d'Olivier Adam: un auteur que j'aime bien, offert par une amie très très chère sur un sujet qui me touche particulièrement en ce moment... Alors quel bilan pour cette lecture? Le narrateur, Paul Steiner, explore le mal-être qui l'habite depuis toujours, même si "la Maladie" se met parfois en sourdine. Retranché sur la cote atlantique, Paul revient chez ses parents en région parisienne. Lors de ce court séjour, il retourne sur les lieux de son adolescence, mais trouvera-t-il la réponse à ses questions? Cela sera-t-il... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 octobre 2012

# 63 Frictions, Philippe Djian

Je n'avais jamais rien lu de Philippe Djian, et c'est totalement à l'aveugle que j'ai choisi Frictions. Cinq chapîtres qui correspondent chacun à un épisode de la vie du narrateur. On le retrouve tour à tour enfant, amant, mari ou encore père. Il y est beaucoup question de sa relation aux femmes et à une en particulier, sa mère. Je ne saurais dire ce qui m'a le plus plu. Est-ce le procédé narratif, qui donne un rythme inhabituel?  Entre 2 chapîtres on saute à chaque fois plusieurs années et cette sorte de vide, tout ce... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2012

# 60 Le Club des Incorrigibles Optimistes, # 61 La Vie Rêvée d'Ernesto G. , Jean-Michel Guenassia

"On redoute toujours de perdre la mémoire. C'est elle la source de nos maux. On ne vit bien que dans l'oubli.. La mémoire est le pire ennemi du bonheur. Les gens heureux oublient." J'avais envie de lire Le Club des Incorrigibles Optimistes depuis sa sortie, mais le thème pas très attractif m'en avait détournée, jusqu'à la sortie du second roman de Jean-Michel Guenassia, une nouvelle fois apprécié des critiques littéraires. Hop un nouveau billet 2 en 1! Le premier roman raconte l'adolescence de Michel Marini au début des années 60.... [Lire la suite]
30 août 2012

# 58 Badawi, Mohed Altrad

A priori Maïouf était plutôt mal parti dans la vie: de la communauté des Bédouins considérée par les syriens comme moins que rien, il est en plus l'orphelin d'une femme répudiée. La totale. Rejeté par les siens, il décide de les fuir, d'abord en allant à l'école, lui qui était promis à un avenir de berger. Puis ce sera le temps des premières amours, mais qui pourrait entraver sa volonté d'echapper à sa condition? En grande partie autobiographique, Badawi, empreint de révolte et de souffrance, évite les écueils du pathos... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 23:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2012

# 56 Les Falsificateurs, # 57 Les Éclaireurs, Antoine Bello

  Positivons en ces temps moroses de rentrée : la promiscuité dans le métro a ses bénéfices. Outre une observation approfondie des Franciliens moyens : qui ne se lavent pas, dont le sous-groupe qui ne se brossent pas les dents (ou alors qui petit-déjeunent avec du saucisson???), qui s'habillent "pas terrible" ou "tendance", qui ont une jolie coupe de cheveux, qui pètent (sisi), bref outre l'etablissement de statistiques comparatives précises, j'ai aussi découvert Antoine Bello grâce à un type tellement absorbé par le roman... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,