21 mai 2017

# 184 Le médecin personnel du roi, Per Olov Enquist

Encore une lecture issue de la liste d'Alessandro Barricco dans Une certaine vision du monde. J'avais particulièrement aimé le chapitre qu'il y consacrait, ne serait-ce que par la conclusion, et c'est d'ailleurs l'extrait que j'avais choisi pour illustrer mon article. Je vais être un peu plus nuancée sur l'appréciation de ce livre, j'ai mis du temps avant d'entrer dans l'histoire, d'abord à cause des répétitions qui impriment un rythme assez lent et paradoxalement ces redites ne servent pas la compréhension. Ensuite j'ai... [Lire la suite]

24 octobre 2016

# 165 Magellan, Stefan Zweig

Dans Une certaine vision du monde, je me souviens avoir souri à la formule adroite sur le style de Stefan Zweig et avoir été interpellée par les deux remarques d’Alessandro Baricco au sujet de son livre Magellan: -       Qu’est-ce qui pousse un auteur juif à écrire en 1938 sur un sujet aussi éloigné des préoccupations du moment? -       Séduit par l’ambiguïté de l'entreprise qui ne put se faire qu'au prix de nombreux compromis de Magellan et dont le résultat ne fut finalement... [Lire la suite]
Posté par Yaourtlivres à 21:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2016

# 164 Mémoires sauvés du vent, Richard Brautigan

Parmi les cinquante livres commentés dans Une certaine vision du monde d’Alessandro Baricco, il y avait Mémoires sauvés du vent de Richard Brautigan. La grâce du titre est une raison suffisante pour le lire, vous ne trouvez pas ? "Je colle mon oreille au passé comme si c'était le mur d'une maison qui n'est plus" : l'auteur semble laisser parler le jeune garçon qu'il a été, comme un dialogue intérieur où l'imagination flirte toujours dangereusement avec la folie. Le caractère autobiographique de cette enfance placée sous le... [Lire la suite]
07 août 2016

# 156 Une certaine vision du monde, cinquante livres que j'ai lus et aimés, Alessandro Baricco

Lorsque j’ai assisté à l’enregistrement du Masque et la Plume, les critiques n’étaient pas très enthousiastes sur le dernier Alessandro Baricco (La jeune épouse), en revanche ils ont encensé un de ses ouvrages précédents, Une certaine vision du monde, cinquante livres que j'ai lus et aimés. Presque tout est dit dans le titre: l'auteur analyse le top 50 de ses lectures sur une décennie. Le premier livre cité étant Open d’Agassi, j’ai tout de suite senti qu’on allait bien s’entendre (je le conseille régulièrement, récoltant le... [Lire la suite]