26 septembre 2016

# 164 Mémoires sauvés du vent, Richard Brautigan

Parmi les cinquante livres commentés dans Une certaine vision du monde d’Alessandro Baricco, il y avait Mémoires sauvés du vent de Richard Brautigan. La grâce du titre est une raison suffisante pour le lire, vous ne trouvez pas ? "Je colle mon oreille au passé comme si c'était le mur d'une maison qui n'est plus" : l'auteur semble laisser parler le jeune garçon qu'il a été, comme un dialogue intérieur où l'imagination flirte toujours dangereusement avec la folie. Le caractère autobiographique de cette enfance placée sous le... [Lire la suite]