Je ne connaissais pas cet auteur et je l'ai découvert dans un colis arrivé pour mon anniversaire. C'était déjà un petit évènement en soi: il faut savoir qu'avec Stéphanie on ne s'offre JAMAIS nos cadeaux d'anniversaire à l'heure. Ce qui a l'avantage d'être souvent un coup de coeur du moment, même si c'est avec trois mois de retard. 

Bref, j'attaque donc Et je danse aussi écrit en collaboration avec Anne-Laure Bondoux. L'idée de départ est sympa - une correspondance inattendue entre un auteur et une lectrice - et l'écriture fluide, cependant je trouve l'intrigue improbable. En réalité ce qui nuit à la crédibilité c'est la co-écriture: les auteurs valorisent au travers du récit et de manière exagérée la qualité d'écriture de l'autre. De fait j'ai eu du mal à entrer totalement dans la correspondance et à passer outre leur exercice de style, trop visibles dans ces compliments.

Et je danse_aussi

Résultat? A cause de cette lecture en demi-teinte j'ai remis à plus tard le second roman Mes amis devenus. Il était bien visible sur ma table de nuit et attendait que son heure arrive. Vendredi soir, fin de semaine, moins mille degrés dehors, l'anniversaire de Stéphanie le lendemain (et si vous voulez savoir j'ai moi aussi été à l'heure pour son cadeau, applaudissements!) : parfait timing.

Mes_Amis_Devenus

Quelques instants avant des retrouvailles entre amis de jeunesse le narrateur se souvient de son enfance et de son adolescence dans le Puy de Dôme. Ces deux premiers tiers du roman sont absolument dans l'esprit "feel-good book", c'est drôle et bien vu. On reconnaît des parties autobiographiques et je me projette d'autant plus dans cette histoire que l'auteur décrit une époque et une région dans laquelle ma mère a grandit. Je l'imagine tout à fait dans ce groupe d'amis, en internat où elle a rencontré ensuite mon père... La dernière partie sur les retrouvailles est un peu moins bien, un peu trop comédie sentimentale à mon goût mais le récit reste rythmé. J'ai plié le bouquin en 24 heures. Et je sais à qui je vais le prêter en premier.

Enfin, une dernière remarque: ce sont deux livres tout à fait accessibles aux adolescents, Jean-Claude Mourlevat est d'ailleurs reconnu pour ses écrits en littérature jeunesse.