les fables de la fontaine

(Re)lire les oeuvres incontournables de la littérature française est un exercice que je ne fais pas assez souvent. Et pourtant, à chaque fois je suis bluffée par le talent des auteurs classique. Cette fois-ci, il a suffit d'une question anodine au sujet d'un collègue de travail (tu ne connais pas la fable de la mouche et du coche de La Fontaine?). Les textes de La Fontaine sont non seulement extrèmement bien ciselés et rythmés, mais en plus encore tellement d'actualité, près de 3 siècles plus tard. Voici donc quelques extraits particulierement appréciés:


Quelle chose par là nous peut être enseignée?

J'en vois deux, dont l'une est qu'entre nos ennemis

Les plus à craindre sont souvent les plus petits;

L'autre, qu'aux grands périls tel a pu se soustraire,

Qui périt pour la moindre affaire.

Extrait de Le Lion et le Moucheron


Amour amour, quand tu nous tiens

On peut bien dire: Adieu prudence.

Extrait de Le Lion Amoureux


Amusez les Rois par des songes?

Flattez-les, payez-les d'agréables mensonges,

Quelque indignation dont leur coeur soit rempli,

Ils goberont l'appât, vous serez leur ami.

Extrait de Les Obsèques de la Lionne


La jeunesse se flatte, et croit tout obtenir,

La vieilesse est impitoyable.

Extrait de Le Vieux Chat et la Jeune Souris

 


Le Renard et Les Raisins (ma préférée je crois, pour sa dernière ligne où tout est dit en 8 mots!)

Certain Renard Gascon, d'autres disent Normand

Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille

Des Raisins mûrs apparemment

Et couverts d'une peau vermeille.

Le galand en eût fait volontiers un repas;

Mais comme il n'y pouvait atteindre:

Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.

Fit-il pas mieux que de se plaindre?