plaintes ian rankin

Malcolm Fox, au Service des Affaires et Plaintes internes d'Edimbourg, est un policier qui enquête sur des collègues au comportement douteux, voire carrément immoral. Il se retrouve en conflit d'intérêt lorsque le sergent Jamie Breck, dont il doit prouver les tendances pédophiles sur internet, se retrouve en charge de l'enquête sur l'assassinat du compagnon un peu violent de sa sœur Jude.
Après sa série de livres autour de l'inspecteur Rebus, Ian Rankin crée un nouvel enquêteur écossais pour prendre la relève.Plaintes a beau être le premier opus, le personnage principal a suffisamment de profondeur et d'histoire pour donner au lecteur le sentiment que tout un passé est là, à fleur de page, prêt à être révélé. L'enquête est bien menée et l'auteur fait preuve d'originalité. En revanche, la conclusion est un peu hâtive, quelque peu bâclée, ce qui contraste avec les nombreuses longueurs dont souffre l'histoire.
Un autre reproche peut être fait, indirectement, à ce roman. On peut en effet s'interroger sur le travail de relecture effectué aux Éditions du Masque. Oublis de mots, nombreuses erreurs grammaticales (problèmes d'accord ou mélange futur/conditionnel) et changement d'orthographe des prénoms de personnages secondaires et d'acronymes ne jouent pas en faveur de l'ouvrage, donnant l'impression que le genre policier est de la littérature de seconde zone.